Militaire

CAROLINE DU SUD : le passé et le présent militaires

L’histoire de la Caroline du Sud depuis la guerre d’Indépendance menée contre la Grande-Bretagne, la guerre de Sécession, les deux guerres mondiales et les conflits plus récents.
 
 
Si pour de nombreuses personnes, l’histoire militaire s’apprend dans les livres, pour les habitants de la Caroline du Sud, elle fait partie de leur paysage quotidien. C’est ici que les forces armées américaines ont pris les armes, et cette présence est toujours bien vivante, des siècles plus tard.
 
Qu’il s’agisse de la guerre d’Indépendance contre la Grande-Bretagne ou la guerre actuelle contre le terrorisme, la Caroline du Sud et ses citoyens ont toujours joué un rôle important dans chacun des conflits militaires menés par notre nation. L’État dont le drapeau arbore un palmier « Palmetto » est de taille modeste par rapport à de nombreux autres États, mais il occupe néanmoins une place très importante dans l’histoire militaire des États-Unis.
 
En tant que l’une des 13 colonies originales, la Caroline du Sud a joué un rôle crucial dans la lutte des États-Unis à acquérir son indépendance. En réalité, la première invasion britannique (qui a suscité la riposte américaine) a eu lieu à Charleston en 1776. Depuis cette époque jusqu’à la fin de la guerre, plus de 214 batailles et escarmouches ont eu lieu sur le sol de cet État.

Aujourd’hui, l’histoire de la guerre d’Indépendance prend vie dans les musées de Caroline du Sud, les mémoriaux des champs de bataille, les sites et les reconstitutions historiques.

Marchez sur les pas de la vie coloniale et de la résistance révolutionnaire. Apprenez à mieux connaître les célèbres combattants, tels que Francis Marion, ce héros qui portait le surnom de « renard des marais » et dont les tactiques de guérilla ont épuisé les troupes britanniques. Découvrez comment le palmier Palmetto a aidé à sauver Charleston, et visitez les champs de bataille sur lesquels les armées ont combattu, et où les États-Unis ont conquis leur indépendance.

Près de cent ans plus tard, c’est en Caroline du Sud qu’ont eu lieu certaines des batailles d’une autre guerre – la guerre de Sécession. C’est ici qu’ont retenti les premiers coups de feu de la guerre de Sécession, et en tant que premier État à faire sécession de l’Union, la Caroline du Sud a joué un rôle crucial dans ce conflit.

Visitez les plantations de Caroline du Sud datant de la guerre de Sécession, c’est là que les armées ennemies ont trouvé refuge. Faites une visite à pied de la ville historique de Charleston sur les traces de la guerre de Sécession, là où a également eu lieu la première invasion britannique. Visitez le monument national de Fort Sumter, où les troupes confédérées ont ouvert le feu pour la première fois au cours de la guerre de Sécession. Et explorez les champs de bataille où les troupes confédérées et celles de l’Union se sont affrontées au cours de la marche de Sherman qui a traversé l’État.

Pour ceux intéressés par l’histoire plus récente, la Caroline du Sud propose le « Military Heritage Trail » (Chemin du patrimoine militaire). Il commémore le rôle de l’État au Palmetto et de ses citoyens dans tous les conflits militaires des États-Unis. Des rivages de Charleston aux montagnes de l’« Upcountry », les visiteurs pourront mieux comprendre le rôle crucial des habitants de la Caroline du Sud dans nombre de batailles très importantes des États-Unis.

Le « Military Heritage Trail » s’étend sur 14 comtés, sur plus de 20 sites et il couvre toute l’histoire de la Caroline, de la fondation de la colonie à la Seconde Guerre mondiale. Le chemin célèbre la bravoure des habitants de la Caroline du Sud qui ont risqué leur vie pour défendre leur État et l’union.

Voici une brève présentation de l’histoire militaire de la Caroline du Sud, répartie par région. Cela peut servir d’itinéraire de base pour la route de vos vacances.
 
La côte

L’histoire militaire de la Caroline du Sud commence à Charleston, c’est donc le lieu idéal pour commencer votre voyage. Vous pouvez retracer le moment où les premiers coups de feu de la guerre de Sécession ont retenti en prenant le ferry pour visiter le Monument national de Fort Sumter. Ensuite, dirigez-vous vers Fort Moultrie, où près d’un siècle plus tôt, les boulets de canons britanniques ont fait voler en éclat les troncs des palmiers, aidant les Patriotes à défendre la côte, avant que le palmier Palmetto ne devienne finalement le symbole permanent du drapeau de l’État. Visitez le site www.nps.gov/fosu.

Visitez le H.L. Hunley, le premier sous-marin ayant coulé un navire au combat. Retiré des fonds de l’Atlantique 136 ans après son propre naufrage, qui a coûté la vie à ses huit membres d’équipage, le sous-marin repose aujourd’hui dans un bassin de 90 000 gallons (environ 340 687 litres). L’équipage a été enterré en 2004, avec tous les honneurs militaires, dans le cimetière Magnolia Cemetery, où reposent plus de 2 000 vétérans de la guerre de Sécession, dont cinq généraux confédérés. Visitez le site www.hunley.org.

Pour progresser de 80 ans, visitez ensuite le musée « Patriots Point Naval and Maritime Museum », l’un des plus grands musées de ce type. Vous pourrez y visiter l’USS Yorktown, qui a été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale, qui patrouillait l’ouest du Pacifique pendant la Guerre froide et qui a ramené à terre l’équipage d’Apollo 8 de retour après avoir fait le tour de la lune. Vous pourrez également voir l’USS Clamagore, le « Medal of Honor Museum », le « Cold War Submarine Memorial » et le seul camp de base de soutien au Vietnam des États-Unis. Visitez le site www.patriotspoint.org.

Au sud de Charleston, le long de la côte jouxtant Hilton Head, vous trouverez le célèbre camp d’entraînement de l’U.S. Marine Corps. La base de formation se trouve à deux pas des lieux où se sont installés les colons français et espagnols au XVIe siècle, et près des ruines des deux forts espagnols.

Vous pouvez visiter le musée militaire de Parris Island, qui relate l’histoire des Marine Corps et des environs, dont les colonies françaises et espagnoles.

Puisque vous êtes ici, n’oubliez pas de visiter les ruines de l’ancienne église Old Sheldon Church datant des années 1740, qui a été entièrement incendiée par les troupes loyales au Roi d’Angleterre au cours de la Guerre d’Indépendance, avant d’être de nouveau incendiée par les troupes de l’Union pendant la guerre de Sécession. Visitez le site www.mcrdpi.usmc.mil.

La région du centre de l’État

Aujourd’hui, la petite ville de Camden est le paradis des amoureux des chevaux, et des férus d’histoire, qui apprécient la tranquillité et l’hospitalité méridionale de la cité. Mais il y a 235 ans, ces lieux n’étaient pas vraiment aussi paisibles et tranquilles. Camden, la plus ancienne ville à l’intérieur des terres en Caroline du Sud, est le lieu où le Général Cornwallis et ses forces avaient établi leur siège et où ils infligèrent aux Américains l’une des plus cruelles défaites de leur histoire. Les reconstitutions historiques sont populaires et elles ont lieu plusieurs fois par an. Visitez ce lieu qui s’étend sur plus de 100 acres et qui couvre des champs de bataille, des sentiers pédestres, des demeures historiques, et bien plus encore. Visitez le site www.historic-camden.org.

Columbia est la capitale de la Caroline du Sud et c’est notre prochain arrêt. On y trouve beaucoup de choses à visiter, qui évoquent l’histoire de la ville durant la guerre de Sécession. Commencez par le Parlement de la Caroline du Sud, où vous pourrez vous promener parmi les monuments répartis sur le site. Recherchez les étoiles en bronze sur le flanc de l’édifice, car ils marquent la cible des boulets de canon en 1865. Promenez-vous à l’intérieur de cet ancien édifice plein de charme, et regardez les tableaux, dont « Angel of Marye’s Heights », qui dépeint un soldat confédéré de la Caroline du Sud, donnant de l’eau à un soldat de l’Union lors d’un cessez-le-feu qui a eu lieu quand il a accompli cet acte de miséricorde pendant la Bataille de Fredericksburg.

Rares sont les autres édifices qui ont survécu à la guerre de Sécession, car en 1865, le Général William Sherman et ses troupes ont traversé Columbia et ont incendié ses édifices historiques.

Visitez le musée « South Carolina Confederate Relic Room & Military Museum », fondé en 1896 par les Filles de la Confédération (Daughters of the Confederacy), qui est désormais un lieu regroupant les reliques et les souvenirs depuis la guerre d’Indépendance jusqu’à nos jours.

De même, Fort Jackson à Columbia est un énorme lieu de formation militaire des temps modernes. Vous pouvez visiter le musée de Fort Jackson et prendre part aux cérémonies de remise de diplôme qui ont généralement lieu le vendredi.

Nord de la Caroline du Sud

La guerre d’Indépendance a eu lieu dans pratiquement tout l’État de la Caroline du Sud, et non seulement sur sa côte. Prenez la route du nord vers le « Musgrove Mill State Historic Site », qui raconte l’histoire d’une féroce bataille ayant eu lieu en août 1780 entre près de 200 membres de la milice patriote et 600 « Tories » ainsi que des soldats de métier de la ville de Ninety Six. Ensuite, dirigez-vous vers le « Ninety Six National Historic Site » pour y voir les remparts en bois de Star Fort, construit par les « Tories » et leurs esclaves en 1780. Visitez le site www.nps.gov/nisi.

Deux autres champs de bataille de la Guerre d’Indépendance, où ont eu lieu des victoires cruciales pour les Patriotes, se trouvent un peu plus au nord, il s’agit de : Cowpens National Battlefield et Kings Mountain National Military Park.

À Cowpens, les Américains ont remporté une bataille brève, mais décisive contre l’armée britannique pourtant mieux préparée. Cette victoire a donné aux Patriotes la force d’esprit de continuer à se battre jusqu’à la victoire, neuf mois plus tard. Le champ de bataille de Cowpens propose un sentier pédestre et un itinéraire balisé à faire en voiture, d’un centre des visiteurs et des expositions. Une grande partie du film de Mel Gibson « Le Patriote » a été filmée ici. Visitez www.nps.gov./cowp.


Au Kings Mountain National Military Park, vous pouvez suivre les traces des Patriotes du sud qui ont battu les forces britanniques au cours d’une bataille que les historiens considèrent comme le « tournant de la guerre d’Indépendance dans le sud ». Le parc propose un film, des expositions et un sentier pédestre auto-guidé sur le champ de bataille. Visitez le site www.nps.gov/kimo.

« Historic Brattonsville », qui est également l’un des lieux de tournage du film « Le Patriote », est le lieu de la défaite de la bataille de « Huck’s Defeat ». Aujourd’hui, ce site de 775 acres est doté de plus de 30 structures historiques ouvertes au public. Ces édifices permettent de voir à quoi ressemblait la vie en Caroline du Sud des années 1750 aux années 1840. Visitez le site www.chmuseums.org/brattonsville.
  

 

SC Insiders

Explorez la Caroline du Sud avec l’aide de nos experts locaux!

Commandez le guide de vacances gratuit ou consultez-le directement en ligne.